Les associations

L’association se définit traditionnellement comme un groupement de personnes, constitué pour une durée déterminée ou indéterminée, avec un but lucratif ou non et un objet collectif (sa vocation).

En Alsace Moselle, subsistent des particularités dues à l’annexion de ces régions à l’Empire allemand de 1870 à 1918. Il s’est longtemps agi d’appliquer la loi 1908 et non 1901. Depuis 2003 et l’abrogation de la loi de 1908, les associations d’Alsace et de Moselle tiennent leurs particularismes des seuls articles 21 à 79-III du Code civil local : capacité juridique étendue, double contrôle judiciaire et administratif sur les statuts et l’objet avant l’inscription au registre, but lucratif (partage des bénéfices entre les membres) autorisé mais non appliqué dans les faits, etc.

Même si elles se définissent par des valeurs communes tel que le bénévolat et la citoyenneté, les associations forment un ensemble très hétérogène.

On distingue schématiquement trois grandes familles :

  • les structures qui rendent une activité de service public dans le domaine de la santé, de l’action sociale et de l’enseignement ;
  • les associations culturelles, sportives et de défense d’intérêts, avec peu de salariés ;
  • les associations dont le fonctionnement est uniquement assuré par des bénévoles.

En France, on estime l’existence d’un million d’associations dont 928 000* sans salariés et uniquement composées de bénévoles, oeuvrant dans tous les secteurs : sport, caritatif et humanitaire, sanitaire et social, éducation, formation, insertion, culture, loisirs, défense des intérêts économiques,…

Réseau national : Le Mouvement Associatif

* Source : Les associations en France, poids, profils et évolutions, ADDES (Association pour le développement de la documentation sur l’économie sociale), Viviane Tchernonog, CNRS – Centre d’économie de la Sorbonne, novembre 2007.